Reconstruction mammaire

seinLa reconstruction mammaire s’adresse aux femmes ayant subi une mastectomie le plus souvent totale (ablation d’un sein).

Elle permet de restituer l’intégrité corporelle d’une femme.

Cette reconstruction s’envisage dans le cadre d’une prise en charge pluridiciplinaire (gynécologue , oncologue et chirurgien).

Dans certains cas , il est possible de réaliser une reconstruction mammaire immédiate , dans le même temps que l’ablation du sein.

Plusieurs étapes sont à envisager dans le processus de reconstruction mammaire :

  • la reconstruction du volume et de la forme du sein
  • la symétrisation de l’autre sein
  • la reconstruction de la plaque aréolo mamelonnaire

Les interventions :

1. La reconstruction du sein amputé

Par implants mammaires :si la qualité de la peau le permet et que celle ci est en quantité suffisante.

Par prothèse d’expansion : lorsque la quantité de peau est insuffisante , on peut expandre progressivement la peau. Quand le volume désiré est atteint , on remplace la prothèse d’expansion par un implant définitif en gel de silicone.

Par lambeaux musculo cutanés : on utilise la peau et les muscles de certaines parties du corps pour reconstruire un sein lorsque la peau est abîmée ou en quantité insuffisante. ( lambeau de grand dorsal, lambeau de grand droit de l’abdomen )

Par réinjection de graisse autologue.

 

2. La symétrisation de l’autre sein

Il est possible d’ajuster le volume du sein controlatéral au sein reconstruit.

On peut réduire le volume , l’augmenter par des implants ou simplement remonter le sein.

Dans tous les cas il faut attendre au moins 3 mois après la reconstruction du sein.

 

3. La reconstruction de la plaque aréolo mamelonaire

Il s’agit de la dernière étape du long processus de reconstruction mammaire.

Le but est de reconstruire un mamelon par un lambeau local ou une greffe de mamelon controlatéral et de reconstruire l’aréole par une greffe de peau ou un tatouage.

Les interventions

Prendre un rendez-vous